Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 12:56
photo jeanne

photo jeanne

je n’ai pas ouvert la lettre…

elle était posée depuis 8 jours sur la table de la cuisine

au milieu des assiettes des légumes

une enveloppe bleue layette,

un bleu délavé, un bleu de ciel après la pluie

j’aimais ce bleu

non je n’aimais pas ce bleu

si loin du mien toujours vif quand le mistral a soufflé

il sait faire fuir les nuages

le bleu du midi, est un bleu dur

j’en avais assez du bleu tendre

j’ai ouvert ta lettre avec un couteau tranchant

j’ai eu peur de couper les mots

non je n’avais pas peur

plus peur

j’ai gardé longtemps l’enveloppe ouverte

pris un café

un verre d’eau

je suis allée à la fenêtre

il pleuvait

des trombes d’eau se déversait sur le trottoir

le caniveau débordait

bouché par des papiers des canettes vides

crépitement de la pluie sur le toit des voitures

au loin le ciel zébré d’éclairs appelait le tonnerre

les éléments se déchainaient comme mon cœur

mon souffle se faisait rapide

encore cette impression d’étouffer

j’ai ouvert la fenêtre

l’air était tiède lourd d’odeurs fortes

la pluie mouillait mon visage

j’aimais cette sensation piquante et froide.

la lettre était toujours posée sur la table

m’attirait

me révulsait

je n’attendais plus rien

rien

plus rien

la colère le chagrin tout partira avec le vent

j’attendais l’indifférence qui viendrait avec le temps

le temps oui

il me fallait juste attendre

et je savais faire

attendre

l’enveloppe est toujours sur la table

sortir la lettre bleue layette

non je ne lirai pas

Il n’y avait plus rien à dire

à lire

dehors l’orage se calmait

à l’est un peu de bleu revenait

l’air se faisait plus léger

transparent

je respirais amplement

en équilibre

enfin

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

jeanne 07/09/2015 06:06

chère La' Bel Rouge, chère Veronica
oui la respiration se fait plus ample
le bleu si léger me porte
bleu horizon
bleu ciel si pur après le mistral qu'on en reprend une louche !
heureuse de te lire
respire respire
ouvre les yeux ailleurs
le monde est bleu
j'ai vu ton absence
longue
je vais t'écrire
j'ai un petit problème de mail
ma boîte mail ferme
je t'embresse

Veronica 06/09/2015 20:02

Toi aussi tu respires !
Ah retrouver ton bleu, venir m'en laver, m'en blusher, avec un peu de mon rose.
Ton bleu, et ton rouge, la passion si fluide en toi, à découvert.
Oh ma sensuelle, uniques
Tes mots
Comme j'aime les lire ... je me baigne dans leur flux, je suis bien, je suis moi-même ...

jeanne 23/07/2015 20:09

Emma
je viens de t'envoyer un mail..
si c'est la bonne adresse ??
t'embrasse

Emma 23/07/2015 19:43

Bonsoir Jeanne, non, je n'ia plus mon blog...en fait, j'en ai perdu le mot de passe:-((( C'était sans doute un signe qu'il devait à jamais errer dans les flots du web , sans plus jamais être tenu à jour...Il faut dire...tant d'années, tant de changements intérieurs...je suis persuadée que je ne m'y retrouverais pas :-))) Et puis Dame Constance et moi n'avons jamais été très très copines...Mais j'ai la même adresse mail...je crois:-)
Je t'embrasse de mon blog volant...:-)))
Emma

Edmée De Xhavée 21/07/2015 09:31

Oh le tourbillon qui peut s'échapper d'une enveloppe non ouverte puis ouverte - tranchée - mais pas vidée de ses nouvelles qu'on ne veut pas connaître... Très joli texte bien parlant pour tant d'entre nous - ah, ces nouvelles que l'on craignait tant que plus rien de nouveau leur était attaché - et magnifique photo!

jeanne 21/07/2015 09:08

merci Arlette pour ton commentaire chaleureux
tout passe
quelques cicatrices indélébiles
des traces de vie
des traces d'amour
mais le temps....

Arlette 21/07/2015 08:08

Et le coeur se calme comme après la tempête ... tout passe
J'adore cette lettre et ses remous

jeanne 20/07/2015 15:53

Emma
oui proche d'une certaine réalité
d'un imaginaire
d'envies réelles ou inventées
mais tout vient de soi
avec légèreté parfois
ou moins de légèreté....

as tu tjs ton blog ??
t'embrasse

jeanne 18/07/2015 16:40

Bonjour Emma
le vent le temps
parfois ne pas lire la lettre
peut être pour n'avoir pas à y répondre
pour ne pas enchainer
pour finir l'histoire
quand l'histoire finie...
je t'embrasse aussi
sourire oui long temps...

jeanne 18/07/2015 18:15

Emma
mais
tout cela est "littérature"...:o))))
fiction
une histoire...

Emma 17/07/2015 16:58

Tu as raison Jeanne, rien ne résiste au vent...à cette énergie qui sauve de tout qui vient d'une immensité indéfinie...Rien n'y résiste et surtout pas les mots des lettres bleues qu'on a tellement attendues qu'elles sont usées par nos espoirs et tous les rêves qu'on y a trop mis...sans doute......Oui, tu as bien raison.Je t'embrasse d'il y a si longtemps:-))))
Emma

Emma 20/07/2015 09:55

oui Jeanne...je sais. Mais je pense savoir aussi, mais cela n'engage que moi après tout, que...rien n'est plus proche de la vérité que la littérature. Point besoin de réalité, juste de vérité:-))) La réalité dépasse souvent la fiction ne dit on pas? :-))) Peu importe que tes mots soient de la fiction...leur vérité elle, est indiscutable:-))) Je t'embrasse...vraiment:-DDD
Emma

  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche