Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 07:31
 photos jeanne
photos-0530.JPG
photos-0541.JPG
 
son bleu venait d’une île
tout près  
si près
 
à une respiration              un souffle
 
un morceau de terre
 
odeurs puissantes d’iroko
de marigot
 
un rêve
 
un éclat de lumière
 
du bleu elle faisait ses soleils
 
Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 17:34
 
 photo jeanne
1-DSC_0183.JPG
 
 
je ne vous dirais pas tout…
 
d’abord je suis certaine que ça ne vous intéresse pas.
 
encore que je vous sais… curieux !
 
et puis autant en emporte le vent, 
mais je veux un vent violent, un plus fort que mon mistral,
je veux un vent venu du fin fond des mers, un vent hurlant du cap...
 
vous savez ce cap dont je ne me souviens plus le nom, le cap ?
 
- oui le cap horn.
 
un fameux cap que ce cap là
 
il en a vu passer des navires
 
il en a vu couler des navires
 
il en a vu pleurer des marins
 
il en a vu mourir des marins
 
c’est ce que pensait angélique,
pas celle des anges, non
une angélique toute simple, la tête toujours un peu ailleurs.
 
elle avait dans le regard tous les bleus, ceux du pacifique, de la méditerranée. Un bleu limpide, profond, un bleu lagon, étrange et pénétrant…
 
le lagon de tétiaora…
 
elle parlait peu angélique.
ses rares mots étaient des diamants, des perles sauvages irisées.
 
elle ne pleurait jamais angélique.
elle savait écouter. 
 
elle...
 
c’était tous les mots que l’on ne m’a jamais dit,
que l'on ne vous a jamais dit.
 
tous ces mots inventés qui naissent au creux des vagues,
au creux des lits,
 
ces mots qui s’échouent sur les plages
 
ceux qui arrivent en sourire aux lèvres des enfants innocents.
 
angélique, corps en silence avançait dans la vie,
elle savait les mystères des nuits d’amour.
 
amour elle aimait ce mot.
 
elle s’en servait comme un cataplasme pour rafistoler, recoudre, réparer les vivants.
 
elle avait, angélique des doigts de fée.
 
Le moindre bout de voile devenait entre ses mains la robe de peau d’âme,
la plus somptueuse, la plus lumineuse des robes.
 
c’est dans cette lumière qui éclaboussait le cap de la bonne espérance qu’angelique, une nuit de non-lune s'est évaporée...
  .    
 
Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 17:15

1-DSC_0018.JPG1-DSC_0031.JPG

1-DSC_0043.JPG

1-DSC_0050.JPG

1-DSC_0054.JPGphotos jeanne

1-DSC_0060.JPG

1-DSC 0065

 

c'est la rentrée ici

et ailleurs....

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 07:53

 photo jeanne

     1-DSC_0394.JPG

 

j'ai ouvert ce livre

 emportée par la vague

"celle qu'ils attendaient

venue du fond de l'océan archaîque et parfaite

 la beauté en personne"

 j'ai lu ce livre sans le quitter.

"le coeur de simon migrait dans un autre endroit du pays

ses reins son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces

ils filaient vers d'autres corps"

j'ai tout aimé

tout se révèle en 24 heures

l'intime profond

la douleur

et la victoire sur la mort

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 19:00

photos-0437.JPGphotos-0400.JPG

photos-0333-001.JPGphotos-0311-003.JPGphotos-0284.JPGphotos-0330.JPGphotos-0300-003.JPG

    photos-0515.JPGphotos-0468.JPG

photos-0486.JPGphotos-0464.JPGphotos 0326photos 0267photos-0351.JPGphotos-0464-copie-1.JPG photos-0523-001-copie-1.JPG

  photos jeanne

  photos 0377-001et  au bout 

 du chemin lumineux

     des lucioles

  celles qui ne meurent jamais

 

 

 

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 16:21

photos 0420photos 0513photos 0365

 photos jeanne 

photos-0505.JPGphotos-0521.JPGphotos-0449.JPGl

les portes de la maison d'arrêt

elles parlent

racontent encore

autant que les oeuvres qu'elles abritent...

      photos 0382photos 0422photos 0505photos 0455 photos-05291.jpg

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 19:02

 

la collection lambert

se pose en avignon, au coeur de la ville

où souffle le mistral

le nom de l'exposiion est emprunté à un article de pasolini

il y  est question de la disparition des lucioles à cause de la pollution en italie

elle plonge le visiteur dans le monde carcéral fermé étouffant

  556 oeuvres d'artistes différents  

  160 cellules servent de cadres  

les murs se lézardent

la peinture s'écaille 

offrant d'autres tableaux...

ceux du temps passé

de l'oubli

et l'imagination s'emballe

 

photos 0241 

photos 0242photos-0248.JPGphotos-0246.JPGphotos-0257.JPGphotos-0267.JPG photos jeanne 

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 06:46
  
P1000395
ici c’est le bleu qui domine
 
mer caraîbe                                        du clair              aux sombres
 
l’horizon c'est la chaîne de collines toujours dans la brûme
 
clapotis des vagues
 
douces                            à la peau               à l’oreille
 
elle cherche des cailloux
 
ceux  percés par de minuscules animaux   
 
étranges dessins                               étranges langages
 
pierres de rosette de la mer
 
elle garde dans sa main
 
ceux percés de part en part
ceux qui laissent voir le jour   
sont des portes chance
 
elle sourit
 
Le soleil brûle son dos
 
elle cherche           fouille        observe        manipule       joue
 
elle est bien               ici                                     ailleurs
 
                                               demain elle a rendez-vous avec les dauphins...
 
Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 07:08

 

 

photos-0088.JPG

photos-0100-001.JPG

 

 photos-0087.JPG

 nouveau-dossier-0274.JPGnouveau-dossier-0249.JPG

    nouveau-dossier-0302.JPG
    photos-0277.JPG
 
 
 
des hommes travaillaient là…
 
un site immense entre terre et mer
 
des hommes travaillaient     leurs familles vivaient
 
que reste-t-il ?
 
des bâtiments où le vent la pluie règnent en maître
 
l’endroit est désossé      mis à nu
 
emporté tout ce qui pouvait être pillé
 
avoir une valeur quelconque
 la ferraille le bois…
 
impression de passage de typhon,
 
le feu                la rouille               s’installent
 
les papiers le fer  ne résistent plus
 
il y a des bruits étranges
 
les poutres craquent
 
l’éverite pleure
 
des fantômes hantent l’endroit
 
et le coeur se serre
 
 
 
Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 10:55
 photo jeanne
 P1180302.JPG
 
elle feuillète quelques livres en passant discrètement distrètement
 
en caresse douce
 
elle papillonne
 
dehors le soleil l’avait surprise
 
tant de jours de pluie
 
de ciels sans bleu
 
de jours sans mistral
 
c’était un soleil de fin de jour tout doux
 
elle ferme les yeux
 
se laisser inonder de douceur, de chaleur tiède.
 
moment suspendu
 
un tanker  passe dans le canal
énorme masse rouge qui semble toucher les berges
 
                                  magique  apparition
 
elle dégustait le moment intensément
 
rien ne comptait que le soleil sur son visage,
 
elle souriait
au jardin s'ouvrait la première fleur de l'amandier
 
Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.."
  • Contact

Recherche