Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 13:08

   

                                                                                   P1140105

                                                                                                                           photo jeanne

 

elle imagine

départ fuite rupture

déchire des pages

froisse des mots

jetés par dessus son épaule

 comme on jette le sel

elle prend le vent à témoin

se perd  se fait peur

elle ne saura plus qui elle était qui l’aimait qui elle aimait

noyés ses souvenirs

bleus  dans un avenir-nuage                             bleu

 une île sauvage

mais si elle tend le bras

elle  touche sa peau

des chants étranges

        l’enveloppent

son amour se parfume aux fleurs du maquis

elle se retourne

il est là

elle ferme les yeux

son odeur

sa chaleur l’enveloppe

il est là

 « je te donne mes silences

    tu es mes silences »

elle   prend

  en fait un collier

qui enserre son cou

 comme une caresse

15 mai 2011

 

 

 

photo 1291920309287-1-0-215x144

 

toujours otages

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

moi 28/05/2011 08:44


Réve de papier froissé
comme un silence tendu vers ta bouche
trouver les mots du repos du désir
caresse silencieuse de mots impalpables
comme le vent sur un visage
un signe invisible de présence...


jeanne 28/05/2011 17:26



j'aime ce silence là


je trouverai les mots menthe à l'eau


avec juste le bruit des glaçons


et le vent de là-bas me dira...



tilk 27/05/2011 22:17


c'est vrai que l'amour se passe souvant des mots...mais alors le bruit du coeur
n'est pas silence...
besos
tilk


jeanne 27/05/2011 22:21



non tilk


ça peu cogner fort dans la poitrine


bruits intérieurs


besos



françoisedu80 27/05/2011 09:56


Bonjour Jeanne,
Boule de papier froissé , boule de nerf , les doigts crispés , la machoire serrée ,elle remache les plans du passé comme le metteur en scène ,les images du scénario et l'attitudes des acteurs ,
seulement c'est elle la première concernée ,la première consternée , la première frustrée, des mots d'encre bleue se sont dilués dans le sel de ses larmes ,seul le vent est témoin .Un rayon
salvateur de soleil lui chauffe les épaules et le coeur ,il lui semble deviner une présence ,son odeur si familière ...quand elle se sent encerclée par deux bras protecteurs , doux , chauds , il
est là l'enveloppant d'un velin invisible ou sont écrit tous les mots d'amour , tout ce qu'il va lui chuchotter près de l'oreille là ou danse cette mêche de cheveux .Elle aura chassé les cumulus
,son regard à nouveau est bleu comme le lagon .
(ton texte m'a fait penser à Isabelle Mayereau :je t'écris , une voix chaude )
Belle fin de semaine , je t'embrasse


jeanne 27/05/2011 15:59



sourire chère françoise


mes mots t'appartiennent


et peut être que chacun y voit un bout de son histoire


le point de départ, est un  espèce de rêve


que sans doute tout le monde fait


rompre avec le présent le passé


après les mots m'ont pris


je vais aller voir qui est isabelle


je t'embrasse fort


 



Myel 27/05/2011 08:22


Comme j'aimerais me retourner, allonger le bras et toucher sa peau...ton texte me donne de l'espoir , me fait penser que c'est encore possible !


jeanne 27/05/2011 16:00



mon texte ?


pas forcemment la réalité


il y a du vrai du palpable bien sûr


j'espère que tout est possible



renaud 26/05/2011 22:40


Bonsoir Jeanne.
Très beau texte qui me rappelle inéluctablement le poème " la mort du loup "
d'Alfred de Vigny et qui se termine par ce vers admirable:
" seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse "
Amitiés.


jeanne 27/05/2011 16:02



renaud meric pour cette évocation


je ne connait pas ce poème, je vais aller voir


merci


toute mon amitié



Tootsie 26/05/2011 21:38


un poème qui se lit comme un long plaidoyer


jeanne 27/05/2011 16:04



oui Tootsie


les mots sont magiciens


on ne sais jamais où ils nous emmènent


mais un chemin à faire



ulysse 26/05/2011 18:48


on ne froisse pas les mots mais les mots peuvent froisser, on ne déchire pas les mots mais il peuvent déchirer , on peut aimer les mots et ils vous font aimer


Pâques 25/05/2011 22:54


Ah! les multiples facettes du silence...
Le silence tour à tour se drape d'or ou de ténèbres.


jeanne 27/05/2011 16:05



Marcelle


comme j'aime ce que tu écris


sur le silence



Gérard Méry 25/05/2011 22:46


mot de passe : BLEU...


jeanne 27/05/2011 16:06



oui gérard oui



le Bas des Dames 25/05/2011 14:59


Hmm... Vos mots sont d'humeur bien ensorceleuse. Et bravo pour la photo !
Ca mérite un baiser certifié conforme.
Amandier


jeanne 27/05/2011 16:07



ensorceleurs mes mots ??


leur humeur ?


je vais prendre ce baiser


et vous en envoie avec le petit mistral



  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche