Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 14:04
 
 
 
 
 
photo jeanne
P1120438.JPG
 
une poussière fine sortait du carton une araignée tentait de s'échapper
c’était un grand carton genre ceux qui servent aux déménagements un peu mangé aux angles
il se serait ouvert du fond si j'avais tenter de le soulever
pas de geste intempestif pas d’impatience il était là depuis si longtemps ce carton
je ne voulais pas bousculer ce passé
c’était des papiers de ma grand’mère, celle toujours en noir celle jamais souriante celle qui ne savait pas les histoires d'enfants celle qui ne savait pas la tendresse ou les baisers
il y avait quelques objets un livre de prière à la couverture cuir doré par endroit, des images pieuses dépassaient bords en dentelle déchirés
des vêtements de bébé gris de poussière, le temps en avait cassé les plis
je n’osais pas déplier le bonnet petit format qui était celui d’un enfant d’un an peut être ?
des chaussons de laine bleue passée viraient au gris
des photos d’un nourrisson dodu sur une table recouverte d’un drap blanc souriait
par la lucarne ouverte m’arrivaient des odeurs de lauriers roses les cigales devenaient folles dans la chaleur écrasante
sous les vêtements des feuilles des papiers des carnets
mais je n’avais pas envie d’en savoir plus
cette histoire cachée n’était pas mon histoire à quoi me servirait-il de la connaître ?
tous ces gens étaient morts
si je n’étais pas au courant c’est que l’on n’avait pas jugé utile de me raconter
j’ai tout remis dans le carton, dans la poussière
j’ai fermé la lucarne et sans me retourner je suis partie
plus tard bien plus tard j'ai su que cet enfant était mon oncle

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

Henri-Pierre 30/08/2013 17:18

Dieu que ce dialogue de divergences est beau

jeanne 02/09/2013 08:38



et ça n'est pas vraiment une fiction...


tendresses



Dom 29/08/2013 15:25

toujours aussi magique chère Amie.
j'aime et t'embrasse.

jeanne 02/09/2013 08:53



heureuse vraiment de ton passage


je t'embrasse fort



ulysse 16/08/2013 21:07

Magie et mystère des greniers où les vies finissent en poussière

jeanne 18/08/2013 16:21



oui  ulysse


et les générations suivantes ne comprennent pas toujours



arletteart 15/08/2013 17:35

Savoir , un peu , mais pas trop ,les temps étaient si différents, l'éducation aussi
d'où les incompréhensions persistantes
Une belle triste histoire bleu -nuit que tu nous offres là , toute en pudeur retenue
Merci

jeanne 18/08/2013 16:25



les évènements anciens nous arrivent à travers un filtre


 


des secrets de famille boulversants dont nous n'avons que de maigres informations


et nos propres vies nous emportent


merci à toi



Maria-D 15/08/2013 11:15

Une magnifique description
tout est dit de cette "recherche du temps passé"
quelle élégance est la tienne et je l'aime cette élégance
il est vrai qu'avec nos ancêtres nous avons une histoire commune qui est celle du lien
mais il est bon de saisir que chacun a la sienne et qu'il ne faut la déranger

merci
et bravo

jeanne 18/08/2013 16:28



je suis touchée par ta lecture


merci Maria



Roger Dautais 13/08/2013 09:50

De mes 4 grands parents, je n'ai connu qu'une grand'mère. A peine avais-je dix ans, qu'elle disparût. Elle était aimante, sachant nous raconter des histoires et bien qu'elle fût toujours habillée
en noir, portant simplement une coiffe blanche, je la trouvais élégante. J'aurai aimé garder quelque chose d'elle, il ne me reste que des souvenirs mais ils sont biens ancrés dans ma mémoire.
J'aime beaucoup ta photo qui illustre ta page d’aujourd’hui. Merci pour ton passage sur mon blog.

Roger

jeanne 18/08/2013 16:32



à 10 ans on se souvient bien de la tendresse


ma grand mère était triste parce qu'elle avait perdu un enfant


dans des conditons dramatiques


mais je ne le savais pas : secret


merci pour ce que tu sèmes



Veronica 12/08/2013 08:45

Oh ma Jeanne comme ton beau texte me touche à cet instant-même où je trifouille les cartons du passé avec la même nostalgie, les questions restées en suspens sous le plafond des familles désunies
...
Ton carton bleu me donne le vertige et le la, dans haut.
Nous sommes encore une fois en phase d'aime haut si on ... et cela me sidère et me charme ...
Moi j'essaie de ne rien remettre, d'accepter de jeter les incompréhensions et de garder le plus doux ou le plus tolérable...

Avec ta photo toujours extra ordinaire ...

Je t'embrasse,
Label'rose

jeanne 13/08/2013 09:05



ne pas se faire mal


ou plus


l'histoire la nôtre est imprégnée de celle de nos parents


mais que ce soit pour nous libérer


difficile de tout classer


gardons l'amour s'il y en a eut


et à te lire je sais qu'il était là


je t'embrasse


 tendresse La Bel Rose


 



Gérard 11/08/2013 22:10

...et pourquoi ne pas partir sur ces éléments pour écrire une histoire romancée ?

jeanne 13/08/2013 08:58



tu sais j'y ai pensé


mais bon !!


one day ???



lechantdupain 11/08/2013 18:19

l'araignée s'en va, elle n'est plus dans le plafond, dans la tête lorsque les fils se détendent et que la lumière ouvre les vieux cartons oubliés... Histoires de fils, d'oncle, de grand-mère,
histoires de familles qui pourrissent les uns et les autres. La lumière faite, le carton peut-être refermé, l'air est pur. Texte bien monté chère Jeanne, je t'embrasse.

jeanne 13/08/2013 08:57



cher JJ


toujours au plus près de mes mots merci


je t'embrasse



Quichottine 11/08/2013 16:53

Ton texte est très émouvant.
Tu vois, en ce moment je trie aussi par ici... et j'hésite encore.

Faut-il détruire ces souvenirs qui ne sont pas les miens ?

Passe une douce soirée.

jeanne 13/08/2013 08:56



je ne sais pas


nous sommes quatre cousines


et celà a aidé à trouver "la vérité"


s'il n'y en avait qu'une !!!!



  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche