Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:06

 

 d'hiva oa et d'ailleurs 0471

   

                                                                                                  photo jeanne

 

 

A cette heure

c'est une route 

noire luisante droite

pluie fine 

que balaye mollement les essuie-glaces

la plaine est déserte

                                                je suis pleine de toi

                                                                je nous imagine

                                                                bleus  noirs  rouges

 

c’est une route  vide

à perte de vue

aride caillouteuse comme un désert d’ici,

mon désert sauvage

herbe rase  noire

des peupliers

nus grimpent haut 

                                               les bras  s’accrochent

                                                les yeux  se prennent avant les corps

 

ils s’alignent

se serrent

vêtus du lierre

qui  les dévore

étendue  froide de sans soleil

le ciel bas regarde

                                entend-t- il ?

                                                   entend –il les battement de mon cœur?

                                                    

quelques flamants perdus  animent ce paysage

taches blanches et roses

sur fond de gris

squelettes de pierres des maison mortes

c’est une route qui ne mène 

nulle part

une route de fin de monde

cet autre monde                                                                  à nous

 

27janvier 2011

 

 

 

 

  

 

 *toujours otagesphoto 1291920309287-1-0-215x144

 

 

                                 

                       

                                         

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

Pavan Kaul 21/04/2011 15:36


Lovely colors and composition Jeanne!


jeanne 22/04/2011 08:56



merci Pavan Kaul


de remonter un peu dans les textes !!!



françoisedu80 05/04/2011 01:03


Bonjour Jeanne ,
Je suis descendue vers ce motel , vers les flaques de lumière
envie de me réchauffer dans les néons bleus ,les doigts sur une
porcelaine en suivant les volutes sucrées dans ma tasse ,
que fais-tu en ce moment ?
Je t'embrasse .


jeanne 05/04/2011 06:15



sourire chère françoise


entends-tu la musique ?


elle mène aux salins, comme cette route


vers le fleuve


je vais prendre le premier café du jour


le meilleur 


 



renaud 04/04/2011 23:32


C'est bien agréable de te suivre à la trace en empruntant tes belles circonvolutions
routières et littéraires.
Toutefois dans ta traversée du désert j'ai eu un coup de chaud et j'ai déliré:
J'étais sur une rivière avec mon chat.Tout à coup le minet sauta lorsqu'il vit une
mi souris qui le colle au radeau mais heureusement le calife Horny est intervenu.
Tes voyages me mettent dans un sacré état !!


jeanne 05/04/2011 06:19



renaud


alors le but


s'il y en a un est atteind !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


ouvrir un brèche


ce n'était pas du délire, juste une vérité d'ailleurs !!!!


bien à toi !!!!! :o)))



Gérard. 04/04/2011 22:48


fleur bleue ou flirt bleu !


jeanne 05/04/2011 06:19



peut être


l'un et l'autre !!!!



Jean-Louis 04/04/2011 21:03


Pourtant , on dit que les routes mènent toujours à quelque part !!!
Très beau poème !


jeanne 05/04/2011 06:20



JLG


celle là mène au bout


de la mer


vers le fleuve


merci !!



  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.."
  • Contact

Recherche