Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 13:22

 

P1090088.jpg

                        
derrière mes paupières
quand le sommeil

ne vient pas ne fuit pas

 m’échappe simplement

                   je fais vivre

                   revivre tout un monde

                                            des lumières s’éclairent

                                            clignotent

                                            inconnues de couleurs

                                            des brillances fulgurantes

                   je me cogne à des murs

                   invisibles d’images nouvelles

                   des souvenirs  arrivent

                   comme une grande vague

                                               sans bruit sans noyade

                                               en douceur de sel sur ma peau

                         je tourne me retourne

                         draps froissés

                         roulés autour de mes jambes

                         odeurs de nuit

                                               je vis plus loin

                                               je ne vois pas,
j’imagine

  je visionne

                 un monde parallèle

                 un monde là bas

                 entre veille et sommeil

j’imagine

le magma qui hurle

étouffant vos cris

ensevelissant vos corps

et quand mes lumières

s’éteignent

 

                                 je tombeje tombe



* photo jeanne 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

ulysse 19/01/2010 12:17


tu tombes mais nous sommes là pour te retenir chère Jeanne


jeanne 19/01/2010 13:34


cher ulysse

merci d'être là
avec ces mots qui me touchent


Gérard 18/01/2010 19:33


même la nuit toujours ta petite teinte de bleu....bleu nuit !


jeanne 19/01/2010 13:35


Gérard

tu as eu une belle idée
alors je l'ai prise !!!!


Joël Fauré 18/01/2010 18:43


Sur le texte : "J'aime la nuit. Ses refuges. Ses parfums. Ses silences."
Ce n'est pas toi qui tombe, Jeanne, c'est la nuit... Vois : c'est comme ce train ou ce métro d'à côté qui démarre, et tu as l'impression de partir avec lui... Mais il reste encore des voyageurs de
la nuit qui ne sont pas tous montés...

Sur la photo : C'est le magasin des accessoires d'un film "en costumes" : les cerceaux de robes à crinolines...


jeanne 19/01/2010 13:37


Joel

quand je tombe
Oh c'est juste cette impression
que l'on a avant de dormir
avant que la nuit me prenne
et il n'y a nulle angoisse


jlg30 18/01/2010 18:31


Dur ...dur ... quand on arrive pas à dormir !!
Beau poème et belle photo d'illustration !!
Bonne soirée à toi Jeanne .


jeanne 19/01/2010 13:38


JLG30

merci 
c'est unede ces nuits où le sommeil fuit un peu
les évènements terribles de l'ïle
ces ensevelis que je vois
que j'imagine


Pavan Kaul 18/01/2010 14:54


Lovely abstract from these rusted rods! Well done!


jeanne 19/01/2010 13:39


Pavan Kaul

ce sont de vieux parasols
merci à toi de si loin


petitlouis 18/01/2010 10:02


Que seraient les jours sans nuits
Et les nuits sans jour ?
Joli !


jeanne 19/01/2010 13:40


petitlouis

rotation indispensable...
merci pour ces passages



Álvaro 17/01/2010 14:28


L'enchevêtrement de vie très bien photographié.


jeanne 19/01/2010 13:41


Alvaro

oui nos vies sont semblables par moment
un peu de rouille
un peu de soleil


Moi 17/01/2010 09:54


Je porte ta nuit
à bout de bras
pour soulager le rêve
soulager la chute
pour m'y faufiler
pour te porter...


jeanne 19/01/2010 13:42


toi

émue
et tu sais pourquoi....
porte moi un peu un peu
je souris of course


AURORA 17/01/2010 05:42


Si jamais tu tombais, tous nos bras unis seraient là pour te rattraper...

;-))


jeanne 19/01/2010 13:42


AURORA

merci en tendresse pour ces mots...


lechantdupain 16/01/2010 23:57


Tes mots rejoignent mon imaginaire Jeanne, A ces moments de chute, tu es un Ange. Lorsque tout se mélange ressurgit Lucifer, le porteur de lumière, celui qui sait. La connaissance, son enfer, les
spasmes et le sang, doivent être engloutis pour laisser place au repos, au paradis, Tu es un ange Jeanne, s'envolant au-dessus de nos cris.
Je t'embrasse.


jeanne 19/01/2010 13:44


lechantdupain

un ange ?
non je ne veux pas en être un
ou alors un mélange
une nouvelle race d'ange qui aurait
quelques plumes noires ???
 je t'embrasse merci


  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche