Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 07:50

eux

 

 

d'hiva oa et d'ailleurs 0132 

Ce sont des survivants

en attente

de liberté

la vie telle que nous l’aimons

ensoleillée 

vivace

s’est arrêtée

un jour qui semblait tranquille

un jour qui aurait pu ressembler aux autres

ceux dont on ne se souvient plus

parce que

c’étaient des jours ordinaires

  

                                « toi tu ne dors pas

                                 tu écartes la douleur salée 

                                                           

                                                          tu voudrais croire que demain

                                 lavera le sang   sang

                                       malgré l’ innommable qui te cloue »    ** 

 

 

 

elle, ailleurs, emprisonnée

son dos de cicatrices boursouflées

lianes tordues

ses mains  de douleur

son regard  transperce

brise les murs

cherche un  horizon

un espoir d’horizon

elle repeint la vie

avec des couleurs qui s’effacent

 

 je l’imagine

   dans son linceul en attente de la première pierre

 ses yeux grands ouverts

 nous regardent

nous voient

 

                                                    nous crions de loin

                                                   

                                                    nous entendent-ils ?

 

 

d'hiva oa et d'ailleurs 0132

       


  ** keltoul staali est un écrivain

 née à salon

ces mots sont tirés d'un receuil "identité majeure"

 

* toujours otages

*photo jeanne                                            

                                                          

 photo 1291920309287-1-0-215x144

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

Gérard 28/01/2011 21:39


ce rouge a coulé aussi en Égypte


jeanne 28/01/2011 22:43



Gérard


"une étincelle peut mettre le feu à la plaine"



pol-tamarys 27/01/2011 18:24


ces mots sont des cris, des appels à la vie, à l'espoir ! bonne soirée


jeanne 28/01/2011 07:12



pol-tamarys


nous nous pouvons crier


je ne sais pas si on nous entend


mais notre silence serait complice


belle journée



Pavan Kaul 27/01/2011 17:52


Fabulous lines, composition and tonal range Jeanne!


jeanne 28/01/2011 07:11



Pavan Kaul


merci de passer ici


vos mots me touchent


 



un inconnu 27/01/2011 13:16


Bonjour Jeanne

je vous suis depuis longtemps; J'aime vos textes, vos mots, votre sensibilité.

je vous aime


françoisedu80 27/01/2011 00:50


Bonjour Jeanne ,
C'est une voix qui s'élève bien au-delà des cris et des tortures infligées à toutes ses soeurs muselées , elle vit libre en France avec la liberté d'expression en profite pour écrire et "battre" le
rappel le poing levé , c'est une rebelle en quelque sorte , je viens de lire quelques lignes d'identité majeure , les mots sont durs comme des cailloux ,ces cailloux qui roulent sur le dos des
martyrs, qui leur bleuissent la peau , trop de larmes , trop de ...silence ...

Merci d'avoir laisser passer ce cri .

Je t'embrasse .


jeanne 28/01/2011 07:10



françoisedu80


elle parle écrit cri la souffrance


mais aussi la beauté


je voulais parler un peu de sakineh


de ces vies qui se brisent


tes mots sont magnifiques françoise


merci à toi d'avoir entendu


je t'embrasse


 



Gérard 26/01/2011 22:07


incroyable je l'ai choisi au hasard , enfin parce qu'il me plaisait.


jeanne 28/01/2011 07:07



Gérard


excellent choix


très emouvant



Gérard 26/01/2011 21:30


Une déchirure, je ne connaissais pas cette femme.

La langue de ma mère est une terre distante
sa tendresse a peiné à trouver un chemin
à travers les récifs lacérés de voyages amnésiques
j’apprends ma langue aux soupirs des rivières
leurs galets patients m’ont gardé une part de vérité

Keltoum Staali, Identité majeure


jeanne 26/01/2011 21:35



Gérard je la connais depuis samedi


j'ai assisté à une lecture de textes


et devine


elle a commencé par ce texte


et fini par ce même texte


émouvant


merci Gérard d'être allé à la rencontre



Cassiopée 26/01/2011 20:50


Un grand merci alors à ceux à et à celles qui élargissent notre horizon !


jeanne 26/01/2011 21:37



Cassiopée


oui élargissons l'horizon


ouvrons nos yeux nos oreilles


et notre parole



Petit Louis 26/01/2011 09:23


Très beau, un vibrant appel à la conscience des satisfaits ...
Mais que faire pour rendre ce monde un peu plus respirable, en dehors de nos petites actions quotidiennes, j'entends ?


jeanne 26/01/2011 21:40



Petit Louis


tu sais je ne sais pas quoi faire..


mais nous avons encore la liberté des mots,


faisons les circuler


 


 



Martine 26/01/2011 07:07


Bonjour Jeanne,

En lisant les commentaires, je devine que ton article parle d'un drame. car, pour ma part, ce matin, mon écran ne me montre qu'une image difficile à comprendre: des tiges métalliques et un genre de
siège. Est-ce à dire que c'est une prison comme les "fillettes" de Louis XI ? Si c'est ça, c'est une atrocité révoltante de plus. Pour le mal, l'homme a une imagination fertile. Dommage que tout
cela ne soit pas tourné vers le bien!

bonne journée Jeanne
Martine


jeanne 26/01/2011 07:23



Bonjour Martine


j'avais envie de faire un billet sur  sakineh, la femme qui est en prison en iran,


 sur ceux qui sont retenus, prisonniers dans le monde : les otages


le morceau métallique n'est que ce qui reste d'une usine en friche


tu as raison pour les hommes,


le meilleur et le pire !!!


 



  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche