Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 12:57

 

photo jeanne
     1-DSC 0065 

 

  ... elle avait des périodes où elle entrait en solitude

 comme on entre en amour

étonnée méfiante

sur la pointe des pieds

en attente

elle prenait la mesure

ses mesures calmement

ce  n’était pas une découverte, elle avait eu des périodes difficiles

des routes à parcourir

des pierres sur la poitrine

la peur quand le tam-tam résonnait dans avrankou

là elle sentait que c’était différent

un je ne sais quoi de plus ou de moins

un agacement supplémentaire

des doutes

une espèce de  chagrin léger

comme une écume  d’espoir

  c’était le chemin à prendre sans doute

calmement sans les colères fulgurantes qu’elle pouvait avoir

elle se sentait une vieille âme avec de la lumière au bout des doigts

avait-elle fait tant de voyages

tant de déroutes 

ce qu’elle entrevoyait ne lui déplaisait pas

 pas de  peur

ce n’était pas de l’amertume ni même l’ombre du désespoir

c’était plus léger plus profond une évidence

c’était un  moment

 le moment

on l’aimait oui , mais cela n’entrait pas en compte

elle se délestait s’allégeait

prenait le bout de ce que elle elle était

c’était comme un sentier à découvert décousu

à explorer après avoir regardé mille fois les panneaux indicateurs

les arbres différents

la pente de la colline

le sens du vent

elle souriait quand même

c’était  un voyage qui comptait

ce voyage qui commençait  elle allait le faire seule,

il est des voyages qui ne se font qu’en solitaire …

et la vie va va va va vite

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

Pâques 08/11/2012 20:53

Très émouvant, j'ai beaucoup d'affinités avec cette vieille âme avec de la lumière au bout des doigts....

moi 18/10/2012 10:38

Un texte comme je les aime
dérangeant et salvateur
un texte qui nous dépouille
de notre coquille mal ajustée
un texte où l'on se regarde
et où on apprend le poids des pierres sur la poitrine

jeanne 27/10/2012 15:38



et nous savons le poids des pierres


leur beauté


leur mystère profondemment bleu ...



Veronica 18/10/2012 08:45

Pour ces voyages en solitaire ... Celui de la vie au fond !
Pour cette photo extraordinaire ... Cet oeil bleu pour label Rouge !

Je t'embrasse

jeanne 27/10/2012 15:41



merci douce  toi


merci de passer


la bel'Rouge


un arbre cyclope



Ile E. 14/10/2012 10:38

L'oeil du cyclone, celui qui permet de voir et ressentir avant de reprendre la route, plus lucide. Ton poème est très beau Jeanne.

jeanne 14/10/2012 13:40



nous avions parlé de cet oeil


je me souviens il y a bien longtemps


merci Ile merci


j'ai pu admirer un tableau d'E. bellet au chateau st gobin


toujours cette belle lumière



robert 13/10/2012 10:40

Hé oui que la vie va vite....le bout du chemin n'est jamais important, mais le chemin lui l'est....

jeanne 14/10/2012 13:37



oui la avie vite passe


le bout ? inéductable robert


alors vivons ce chemin


merci paur ton passage



  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.."
  • Contact

Recherche