Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:44

 jeu d'écriture : prendre au hasard dans un livre, quand le requin dort de miléna agus, mon choix

8 mots : panier émotion Dieu maoro automne chaise planète tête 


 photo jeanne

 d'hiva oa et d'ailleurs 0014

 

elle est arrivée sur le parking, pressée sans doute j’étais encore dans la voiture        fallait sortir

elle tenait à la main un panier un vieux panier à fraises un de ceux que l’on voit au marché les planchettes avaient pris le gris de la moisissure jolies couleurs surannées.

surannées ? est-ce que c’est le bon mot ?

quand elle est entrée dans la pièce     elle avait un air d’ailleurs  de lointain.

le mistral nous faisait les joues froides aux baisers

je pensais au cap-horn

pourquoi le cap-horn ? 

je ne savais pas où c’était

le froid oui bien sûr  mais surtout la mer aux grandes vagues

le passage des grands navigateurs   les îles à inventer

le cap-horn est un rêve à lui tout seul.

cap île mer mer….



et le bleu ?

oui bleu comme la planète est-elle encore bleue ?

parfois elle  se demande    toutes ces fumées qui s’échappent

font-elle encore du bleu ?

maoro dit que oui que le bleu est plus fort que tout   que toutes les couleurs

elle dit qu’elle n’en est pas sûre   le bleu est une couleur fragile insaisissable pour certains

maoro s’emporte sur le bleu

il est d’un pays où cette couleur est permanente la sardaigne je crois

oui le bleu l’emporte  le ciel est presque toujours dans cette couleur là bas

la mer sent les outremers    c’est du bleu encore plus bleu.

si maoro le dit nous aurons du bleu jusqu’à la fin des temps et même jusqu’à la fin du monde

elle rit se balance sur sa chaise

tous ces mots la font rêver

partir oui mais pas au cap-horn. 

elle ne sait pas où c’est



loin ?

alors oui c’est loin qu’elle veut aller le plus loin possible.

ce n’est pas un pays loin           elle sait ça

 chercher  autre chose

pas le cap-horn

plus loin.

une île ?

 

oui une île n’importe laquelle mais une île lointaine

l’île maïre ?



non plus loin elle sourit   l’île maïre c’est à porté de son regard de sa main

elle sait ce qu’elle veut

une île une terre d’eau du bleu

                  de l’horizon  autour

c’est çà



oui enfin elle a compris et là sans qu’elle l’ait senti venir

quelque chose arrive de loin   de son ventre   un remous   une tornade de l’émotion brute    elle tangue sur sa chaise

elle ne sentait plus capable de ressentir si fort ces désirs de départs

Dieu fait moi un signe et je pars.

 idiote

elle se faisait bien vieille si elle avait besoin des signes du ciel

Dieu    est   muet

Dieu    est   absent

Dieu    est    occupé

Dieu    est    ailleurs          peut être dans ce bleu

ce bleu de ciel

ce bleu de mer

ce bleu layette 

                                         oui Dieu est  bleu layette

ne blasphème pas mécréante  j’éclatais de rire



maoro sursaute il s’était un peu endormi sa tête dodelinait de droite à gauche doucement

elle remarqua pour la première fois la masse de ses cheveux gris  la tonsure un large cercle sur le sommet de son crâne lisse et brillant appelant la caresse ou le baiser

elle n’oserait jamais

elle effleura sa main   pas une caresse    un effleurement léger

Il sursauta


je dormais ?

non maoro tu ne dormais pas

tu rêvais

dehors le bleu avait disparu

le ciel était devenu gris

cela sentait le froid à venir

le mistral était parti          ailleurs

l’automne languissant avait fait place à l’hiver

on l’annonçait grand froid

il faisait froid le froid qui pénètre

qui traverse nos laines jusqu’à   l’ os.

c’est vrai  sur le parking

j’avais remarqué en plus du petit panier

           elle avait des mitaines

           une grande écharpe

oui il faisait froid

                      nous étions dans l’hiver

 

 

 

sakitxt-2c8b4

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

robert 06/02/2012 16:44

http://desirdhistoires.wordpress.com/des-mots-une-histoire/

Voilà le site dont je t'ai parlé.

jeanne 06/02/2012 17:30



merci robert


j'irai voir



françoisedu80 06/02/2012 11:46

PS : j'adore le choc entre Pierre Henry et sa messe pour le temps présent (j'ai le vinyl avec une superbe illustration)et le Prince Igor , promenade sur des espaces *givrés*!!!

jeanne 06/02/2012 12:57



messe pour un temps résent


et puis le prince igor entendu dans la soirée


et tout ça c'est souvenirs


re je t'embrasse !!!!



françoisedu80 06/02/2012 11:38

Bonjour Jeanne ,
Une fenêtre ouverte sur un souffle chaud
quelques grains de sable s'échappent
du paréo ...et les yeux brillent fort là-bas
ça sens la vanille , ça crépite en feu de joie
en flamboyance sur l'océan dans ses rayons
de chaleur douce , illusion de bien-être ,dérive
de rêveries , léthargie cotonneuse
Faire un voeu , fermer les yeux , partir
se *déchaîner*...crôquer une fraise en Février
Désir , désir sssssssssss
Je t'embrasse .

jeanne 06/02/2012 12:56



sourire ma belle


désirs oui


et je t'offre là tout le bleu de mon ciel de provence


et son soleil


je t'embrasse



mel-and-tof 05/02/2012 19:17

Bonsoir ma douce Jeanne
Superbe ton texte mais Dieu est bon et Dieu est omniprésent
Je me suis absentée toute la journée, d’où mon passage tardif
Je te souhaite ma puce une excellente soirée
Gros bisous
Méline

jeanne 06/02/2012 12:55



Méline pour Dieu je ne sais pas vraiment


pas de pb tu passes quand tu peux ou veux


le temps...


je t'embrasse fort



robert 05/02/2012 18:47

Je connais une écrivaine bege qui a un blog où elle fait ce jeu d'écriture et ou tou le monde peut prendre part. Je t'envoie l'adresse dès que possible.

jeanne 06/02/2012 12:54



merci robert 


bonne journée



Pâques 05/02/2012 18:27

C'est un excercice parfaitement réussi !
J'aime cet auteur- Milena Agus -
- La planète est-elle encore bleue ?...
L'urgence de préserver ce bleu qui est la couleur du rêve, fragile beauté qui nous échappe parfois...

jeanne 06/02/2012 12:54



Marcelle mercinous nous sommes amusées


j'aime aussi et particulièrement quand le requin dort j'ai aimé++++++++++


si tu ne l'as pas lu..


oui préservons ce bleu


de terre et d'âme



tilk 05/02/2012 16:10

je me suis laissé prendre....
besos
tilk

jeanne 06/02/2012 12:52



moi aussi j'ai aimé cette écriture


presque en tempslimité !


besos



Maria-D 05/02/2012 09:30

A l'hiver de la vie tout est possible... les portes du bleu s'ouvrent vers l'infini.

jeanne 06/02/2012 12:51



le bleu est dans tous les âges sans doute


mais par moment il devient plus intense



gazou 05/02/2012 08:33

étrange rencontre qui soulève des tonnes d'espoir

jeanne 06/02/2012 12:51



merci gazou d'avoir vu ces espoirs



TooTsie 04/02/2012 17:45

cette petite vieille s'en est-elle allée depuis vers le coeur si chaud et si accueillant de Dieu ..??

  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche