Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 08:30

 

 

 P1130761

  ceci est une fiction

du moins pour moi

j'aurai dû le préciser

mais une triste réalité quand même

 

 

  elle t’avait fait quoi ma voiture

pas même une belle

 pas même une neuve

une qui en avait vu

des routes d’automne

des routes d’été

 pleine de griffures

 de rayures

même quelques bosses

sur ses ailes

tu voulais te venger

de moi que tu ne connais pas

des autres

des autres que tu connais

mais qui ont leurs bagnoles

en sécurité

lus facile  hein la mienne dans cette rue mal éclairée

 petit con

ma colère va prendre quel chemin

te détester toi

oui je t’ai haï pour ce feu

 tes peurs

ta révolte qui se trompe de cible

 je me sens désarmée

des mains que je voudrais tendre

tendres

un regard parfois attentif

parce que la rue je connais

j’ai su  la peur des lendemains

ceux dont on se demande s’ils chanteront un jour

oui je suis désarmée

con-patissante

 mais

je t’en veux

 je me demande

quoi faire

comment le faire

la violence est là

 sournoise  efficace

 exercée par ceux qui ont le pouvoir

ils nous l’apprennent

ceux qui  ferment les yeux  leur cœur

Indifférents

  des hommes

  des survivants

sont dans la rue

dans le froid la nuit les vents  la peur

 

                               je n’ai pas de solution

                               brûler ma bagnole 

                               c’en n’était pas une

 

 

 

*photo 1291920309287-1-0-215x144

 

 

*toujours otages

 

* photo jeanne - special dédicace à joël fauré

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

Pavan Kaul 18/01/2011 11:11


Darkly disturbing...well done Jeanne!


jeanne 18/01/2011 16:54



Pavan Kaul


ça brûlait oui


des flammes


merci



Joël Fauré 16/01/2011 23:44


Un grand merci pour cette dédicace.
J'y suis d'autant plus sensible qu'elle coiffe l'un de tes textes les plus "impliqués" sur le plan social et sociétal, même s'il s'agit, comme tu le précises, d'une fiction. Les artistes précèdent
souvent les techniciens. Les observateurs les décideurs.
Petite indiscrétion à l'attention des ami(e)s de Jeanne : Jeanne va bientôt sortir un livre.


jeanne 17/01/2011 08:18



toi mon ami je vais te pendre !!!


je ne précède rien hélas


mais c'est vrai que j'ai eu du mal


et ta lecture aiguisée !! m'a confortée !!!



renaud 16/01/2011 20:10


La haine provoque des flammes mais l'Amour rend la vie lumineuse.
Le petit con devient cendres et toi tu deviens étoile.


jeanne 17/01/2011 08:14



renaud


ce soir oui je veux bien devenir étoile


oui voir le monde de plus loin


juste un aperçu du monde


et rêver qu'il est plus doux


merci à toi



gard 16/01/2011 14:48


Si la justice pouvait mieux sévir, il y en aurait moins, des bruleurs de voitures!!


jeanne 16/01/2011 18:24



gard


d'abord l'éducation d'abord


je crois que c'est primordial


 


 



Martine 15/01/2011 20:03


Bonsoir Jeanne,

Un texte, une révolte, un cri du cœur qui interpellent! Une situation que j'espère n'avoir jamais à vivre. On se sent démuni, la rage au ventre, impuissant face à cette haine aveugle et stupide!
Comme tu le dis si bien. On s'en prend à n'importe qui pour se passer les "nerfs". Cela peut tomber sur toi, sur moi, sur un parent...

amicalement
Martine


jeanne 16/01/2011 18:21



oui Martine


nous ne sommes à l'abrit de rien


jamais et ça pourrait faire peur


mais non il ne faut pas


il faut avancer


très amicalement



  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.."
  • Contact

Recherche