Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 20:10

223227428                                                                                                                              photo jeanne

                                                                                                                          

... Elle était calme prête lointaine vivante libre

elle aurait pu boire la nuit

de tous ces « je t’aime » elle ferait un collier

elle le déposerait un jour avec les larmes perdues dans le

lagon de tétiaroa…

c’était les derniers mots, de léna ici

depuis il y avait eu des échanges

des départs

des impatiences

des colères

les souffrances de la vie

terribles parfois

des départs encore

des rencontres des mots d’amour

encore

 des retrouvailles somptueuses

et ces mots de gabriel

qui arrivaient comme une pluie de printemps

à faire fleurir les pierres 

 

" La nuit s’épaissit et se couvre

D’un voile profond

La moiteur aiguise nos sens

Est-ce un frôlement de peau

Une ombre palpable de tes doigts

Un plissement de cuir qui se tend sur ta chair

Est-ce un mot chuchoté à mon oreille

Une lèvre posée

Comme un baiser sensuel et tendre

Au bord du rivage de mes désirs

Je te cherche dans le noir

Je te touche dans un frisson

Qui fait vibrer ta peau

Je te sais réceptive attentive

Impatiente aussi

Je sais aussi l’attente

Ton attente  pénétrante

Entre matière douce et brillante

Un talon aiguille vertigineux

S’insinue, frottement délicat

Dans l’entrejambe de mes envies

Aucune retenue, aucun tabou

Juste le froissement du plaisir

Tapage nocturne de nos désirs

Enlacés l’un à l’autre

Comme les deux bords d’une couture

Comme une cicatrice

Qui n’en fini pas

Interminable surjet

D’une histoire qui s’est construite

Au fil des ans

Qui se coud a chaque rencontre

Se consolide dans le noir de tes yeux

Comme un trait d’eyeliner

Qui ne s’arrêterait pas

Un lien noué

Attaché au ciel "

 

Léna aimait ses mots,

ces liens qui ne s’amenuisaient pas

qui se défaisaient oui

c’était arrivé

elle pouvait claquer la porte fort

 elle partait

il partait 

 il revenait la chercher

une histoire longue

  elle souriait  tout a une fin

mais elle croisait les doigts

 le soleil tranquille jouait sur l’émeraude

qu'il lui avait donné

 

 

 

 

 

* toujours otagesphoto 1291920309287-1-0-215x144

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

poetique love 23/04/2011 09:46


mais Tous le Plaisir est pour moi de te lire ma petite jeanne.
Bonne journée.
Et de Soleil , Tous Comme par chez nous a paris.


jeanne 26/04/2011 05:57



merci pour tes mots toujours touchants


il fait plus beau à paris que dans le sud !! non mais !!!!!



Poetique Love 15/04/2011 16:47


A plus ma petite jeanne.


jeanne 18/04/2011 14:12



oui douce Angel !!!



MurielAngel 09/04/2011 17:41


et Que de belles Lignes que j'ai tend de plaisir à te lire amicalement bise.


jeanne 10/04/2011 10:21



meci Muriel


touchée


bises  bises



Servanne 05/04/2011 09:29


Bien sûr un rose soutenu, voire un rose shocking !


jeanne 06/04/2011 13:41



Servanne


oui un rose-rouge-soutenu


shocking ? ho my dear !!!!


kisses



Dom 05/04/2011 00:46


comme Lena qui aimait ses mots
j'aime les tiens, toujours plein de sensualité
Et même si parfois, je les oublie, la
photo qui les accompagne aujourd'hui,
me ramène à il y a bien longtemps...
ailleurs peut-être...
ailleurs ...surement ;)
Je t'embrasse mon amie


jeanne 05/04/2011 06:17



Dom Dom


si longtemps ? chère toi


dans un ailleurs je souris aussi


et je t'embrasse amie


 



  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.."
  • Contact

Recherche