Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 14:28

 

pierre nous rejoignait sur la digue vers la fin de l’année,

les cours étaient presque terminés,  nous faisions le mur

régulièrement

ce jour là il flirtait avec une grande brune qui était dans ma classe

des couples se formaient le temps d’une après midi de mer

se défaisaient avec le vent du soir

 

après l’été, à la rentrée, gabriel n’était plus là, il avait changé de lycée

  j'étais sans nouvelle, même son ami michel ne savait rien

un grand vide, son regard, nos rires, sa présence, le regard qu’il portait sur les choses  me manquait.

 

la vie au lycée était marquée par les fameuses «  boum anniversaire »   souvent dans des garages

ou dans des maisons quand les parents voulaient bien nous laisser seuls

nous n’étions jamais très nombreux, pierre était là.

malgré moi j’attendais,je l'espérais 

je voulais une danse,

il se planta devant moi pris ma main sans un mot et je me retrouvais dans ses bras pour un slow

j’aimais ces moments de danse on se serre un peu, puis un peu plus

les mains parlent, les souffles changent

les bouche se cherchent, et elle se disent les yeux  fermés le désir que l’on découvre

 

  Il me plaisait 
oui g
abriel était loin, je ne savais où à ce moment là ...

 

pierre était invité très souvent, parce qu’il était « beau », charmeur et il avait un cousin  dans le lycée !!!!

beaucoup de signes en sa faveur  !!!!!

il était  sûr de son pouvoir de séduction à cette époque.

Je « sortais » avec lui, enfin quand je pouvais, j’étais pensionnaire et peu libre.

ce qui l’intéressait ? ce qu'il voulait ? 

coucher…baiser… faire l’amour

il me le demanda à une « boum »

sans fioriture, direct, sûr de lui

je nous revois encore sur ce canapé où nous avions flirté toute une après midi

bien sûr il y avait les envies de plus, le désir, son odeur, les baisers

ses mains trituraient  mes seins,

je détestais , je les trouvais si petits !!!

il s’aventurait vers mon entre jambes, s’acharnait sur la fermeture éclair de mon pantalon

je le repoussais, je n’aimais pas ce que quelques unes de mes copines appelait le « flirt poussé « 

expression que je trouvais complètement idiote

 je coucherai ou pas,

je n’avais pas envie de me faire caresser, toucher comme ça sur un coin de nulle part

je n’étais pas prête, pas assez amoureuse sans doute.
 je ne faisais  de ma virginité ni une gloire ni un bouclier, mais je n’aimais pas pierre à cette époque.

 

 Je voulais faire l’amour avec un que j’aimerai, et qui m’aimerai,

                          follement bien sûr !!!!!

celà ne me semblait pas être le cas

gabriel était encore très présent.

léna me plaisait, nous nous étions croisé plusieurs fois

sur la digue, en boum

elle semblait seule et moi

je draguais à outrance…

Il n’y avait que cela qui me plaisait, voir ces filles tomber dans mes bras

essayer de les entraîner plus loin, plus loin c’était un lit

un lit où je ferai l’amour..

l’amour, je découvrais.

et j’aimais ça

rencontre de corps, de mains, d’odeurs, de sueurs

de plaisirs que je prenais outrageusement, égoïstement

le mien seul me tenait à cœur, au ventre , au sexe.

souvent d’ailleurs c’était des rencontres uniques

je chassais.

et si léna ne voulait pas, j’irai ailleurs

à la fin de l’après midi, je la quittais sans lui donner   rendez-vous

mais je savais où la trouver
 si je le voulais…

 

elle quitta le lycée,

à la rentrée elle n’était plus là.. .

et plus dans ma vie.

 

 

 

 

* photo jeanne

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

jeanne 26/10/2009 14:35


vivian
pas vers la colère ?
au depar il y a une erreur de comprenure !!!
après
c'etait parti !


jeanne 26/10/2009 14:34


AURORA
merci de ta lecture attentive
je t'embrasse


jeanne 26/10/2009 14:33


gabriel n'est pas loin...
oui pas loin du tout
ne rougit pas :o))))))


jeanne 26/10/2009 14:32


Thami
il reste de belles histoires à raconter
mon fils vient de là
et je souris parce que j'aime ces souvenirs
même les moins bons !!!


jeanne 26/10/2009 14:31


Gérard
un peu des deux
fiction
fils de vraies vies
la vie quoi...


jeanne 26/10/2009 14:29


Joel
merci à vous d'être là
avec toutes ces références de chansons
Ahhhhhhhh anne
bonheur


jeanne 26/10/2009 14:28


Joel

je connais anne sylvestre
et j'aime j'aime !!!!!


Joël Fauré 16/10/2009 22:44


PS : C'est bien ça : je viens de retrouver et de relire (avec nostalgie) les paroles de "Frangines" d'Anne Sylvestre. Lege, quaeso... Je crois que vous aimerez...


Joël Fauré 16/10/2009 22:38


Ces destins croisés et ces amours adolescentes rappellent à ma mémoire une chanson -plusieurs chansons- d'Anne Sylvestre, de mémoire : "On aurait pu rester frangines..." "Et puis en face des
garçons, ce fut la grande offensive..." etc... Je vais rechercher les paroles...
Merci Jeanne d'entretenir la flamme...


Gérard Méry 16/10/2009 16:51


Roman ou tendres révélations, en tout cas passionnant ce récit où s'entremêlent homme et femme, envie, désir et départ !


  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche