Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 13:32

 

                                 Il était l’étranger de sa rue                
rue

                                 De son quartier

                                 A se demander

                                       Le chemin

                                          Perdu  perdu                                                              

                 Regard devant

                 Trop devant

                  Comme une fuite                          fuite

                  Indifférent

Sa peau était  imperméable
La vie glissait
 

Les mots venaient d’ailleurs

Incompréhensibles

Ses repères devenaient flous

        Sables émouvants                                        émouvants

        Brouillard

                 Une boussole sans aimant

                 Voiles prises aux courants

                 Indifférent aux regards des autres

Il ne voyait que les fantômes                            fantômes

Du passé

Il avançait

 Pas aveugles

                                  Il avançait




*photo jeanne 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

jeanne 20/06/2009 14:03

gardienne des fées

j'ai suivi ton chemin de silence
je sais que maintenant tu peux voler
avec ou sans cerf-volant
je t'embrasse*** étoilement

Gardienne des fées 18/06/2009 19:32

Oui c'était avant, cette étrangère, cette chimère...J'ai pardonné mes pas et j'ai revu le silence comme une étoile d'or*** Je t'embrasseMerveilles***

petitlouis 18/06/2009 09:40

Trois petits traits de morse ... --- ... et nous voilà partis dans l'imaginaire poétique !

jeanne 18/06/2009 18:50



vrai morse ?
imaginaire oui, mais il y a toujours un peu de réel...



Moi 17/06/2009 13:13

je suis l'étranger qui fuit dans tes pas
tu es l'étrangère qui m'habite
ma boussole des moments d'égarement
tu es mon repère
sous toutes les latitudes
mon Sud magnétique...

jeanne 18/06/2009 18:57


toi
ne fuyons plus
nos boussoles ont les mêmes points cardinaux
et regardent vers le même point


Gardienne des fées 17/06/2009 09:18

Seul, étranger je me suis sentie comme cet étranger, avant, les pas les mots qui résonnent, de son propre écho...Bises***

jeanne 18/06/2009 19:02



gardienne des fées

je crois savoir que c'était avant ?
 je t'embrasse**** étoilément



AURORA 17/06/2009 02:23

Tant qu'il avançait, tandis qu'il avançait, il rendait étrangers ceux qui voulaient nier le passé...

jeanne 18/06/2009 19:03



AURORA

pour un étranger
le pas en avant est si important



Asl& 16/06/2009 20:10

Il était, il avançait et il avance encore puisque ses pas se lisent dans tes mots
Il est
*

jeanne 18/06/2009 19:04



&
oui il est
et parfois même encore il se cherche

******



  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche