Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 16:41

                                      



                                                                                       À moi. L'histoire de mes folies.
                                              mes folies
Depuis longtemps je me vantais de posséder tous les paysages
tous les paysages possibles


 possibles, et trouvais dérisoire les célébrités de la peinture et de la poésie moderne.
J'aimais les peintures idiotes                       ,
                        idiotes

 dessus de portes, décors, toiles de saltimbanques, enseignes, enluminures populaires ; la littérature démodée, latin d'église, livres érotiques sans orthographe,

livres érotiqueq sans orthographe
romans de nos aïeules
                                          
romans de nos aïeules, contes de fées,

petits livres de l'enfance,

 opéras vieux, refrains niais,

 rythmes naïfs.

Je rêvais croisades 
croisades


 voyages de découvertes dont on n'a pas de relations,
 républiques sans histoires,
guerres de religion étouffées,
révolutions de moeurs,
 déplacements de races et de continents :
 je croyais à tous les enchantements. je croyais à tous les enchantements

J'inventai la couleur des voyelles ! -

  a    noir

 e blanc

i  rouge
               o  bleu
u   vert

Je réglai la forme et le mouvement de chaque consonne, et, avec des rythmes instinctifs,
 je me flattai d'inventer un verbe poétique accessible,
 un jour ou l'autre, à tous les sens.
Je réservais la traduction.

Ce fut d'abord une étude.

J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable.
j'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable

Je fixais des vertiges.
                                  a.rimbaud


*photo jeanne
 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

jeanne 29/11/2009 16:50


morsli

bises.....


jeanne 29/11/2009 16:49


morsli

oui le vertige des mots
qui nous élèvent l'âme

merci encore de passer si loin


morsli 29/11/2009 15:34


Arthur me donne le vertige.Lui, les fixait.Tous ses textes en prose sont d'une beauté à la limite de l'indicible parfois.Merci pour ce rappel.
Bises.


jeanne_07 13/03/2009 13:06

à vous trois

oui je trouve dans ce poéme
des mots que j'aime
qui me touchent
et certains
jalouse je suis
j'aurai voulu les écrire..... :o)))

Gardienne des fées 12/03/2009 10:41

Il est beau ce poème, arc-en-ciel de couleurs et de voyelles, à cheval sur les mots pour chevaucher les idéaux, les idées de là-haut, perché sur les rêves bises, bonne journée à toi***

  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.."
  • Contact

Recherche