Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 10:27

 photo jeanne

 

Les chiffres des heures s'affichent sur le mur

de moins en moins rouges

au fur et à mesure que le jour passe à travers les lames du store

elle n'a toujours pas trouvé le bon oreiller

un qui ne lui casserait pas le cou

qui l’aiderait à dormir

elle qui dormait si mal

des réveils intempestifs à des 3 heures du matin

elle voulait bouger

faire un café

ouvrir toutes les portes

toutes les fenêtres

faire entrer le frais

le rideau bleu ne bougeait pas

pas un souffle d’air

un reste d’humide de la nuit vaporisait une odeur de jasmin

Essaouira lui revenait en bleu total

le calme s’installait  après les journées de feu, de mistral

le ciel à la fenêtre de la cuisine se mettait au rose tendre

fugitivement

dans quelques minutes il faudrait fermer le store

sur le cru du soleil

un vent chaud venu d’Afrique soufflait

le thermomètre affichait les 37 degrés

il devait encore monter

plus de différence de température entre la nuit et le jour

la canicule s’installait

les feux de forêts noircissait le ciel

les feuilles roussies du cerisier commençaient à tomber

 un avant-goût de l’automne ? 

coup de chaud

nous n’étions que fin juillet

des visages furtifs défilaient

ballet de figures anciennes

visions fugitives sur lesquelles elle n’avait plus de nom à mettre

fantômes en draps bleus

c’était hier  c’était si loin

l’usine, la chaine, la chaleur l’été, les cadences

le froid l’hiver les mêmes cadences

l’odeur du pain grillé

des biscottes tièdes à mettre

en goulottes

en sachet

en carton

sur palette

elle se souvient, impensable aujourd’hui

elle avait fait grève  seule

harcelée par un petit chef

elle la « mao »

le poste le plus pénible était les cartons

debout pendant 8 heures

une demie heure de pose

suivre le rythme

remplir les cartons

 les cartons plein de 10 kilos

qu’il fallait mettre sur des palettes

d’une certaine façon

sinon au moindre mouvement du transpalette tout s’écroulait

ce poste était réservé aux nouvelles

au fur à mesure de l’ancienneté on remontait dans la chaine

et là on pouvait s’assoir sur des tabourets

 lui le petit chef s’obstinait à la mettre aux cartons

alors qu’elle  pouvait  « prétendre  à un poste assis »

un matin elle refuse de prendre ce poste

en blouse couleur biscotte, résille sur la tête

elle se met en grève seule révoltée et désespérée à la fois

elle  fait le tour des fours

 avait le soutien des ouvrières qui avaient prononcé le mot grève

« s’il te le fait à toi il peut nous le faire »

certains lui avait dit qu’elle pouvait se faire renvoyer

qu’importe, elle ne pouvait céder à cet homme à ses brimades continuelles

 elle se souvenait encore  de  son nom félix

le directeur avait calmé le jeu

le lendemain elle avait obtenu gain de cause

elle pouvait poser son cul sur un tabouret !!!!

elle est restée 2 ans dans cette usine

 les horaires 5 h30 13h 30 pour le quart du matin

13h30 21h30 pour le quart du soir

ça devenait impossible, insuportable avec son fils

il passait trop de temps seul

toujours inquiète

la clef  de la maison pendue à son cou

il se gérait tant bien que mal

tout lui revenait en bloc

la chaine les odeurs, les ouvrières

le courage de ces femmes

penchées sur ces fours où sans cesse les biscottes arrivaient.

la « mao » devait partir

une petite fête, une plaque d’identité en argent

elle quittait définitivement l’usine

à 21h 30 un samedi,

elle en gardait un souvenir ému

de lutte de fraternité de révolte

qu’elle n’a jamais retrouvé

elle avait eu une place dans un FPA

sténo dactylo correspondancière

elle commençait le lundi

elle avait eu son CAP en 6 mois !!!

d’autres cadences infernales !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

tilk 28/08/2017 00:23

et dire que quand je parle de révolution on se moque de moi !!!!
j'aime tes mots
besos
tilk

  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche