Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 06:24

 

 

 

 

 

 photo jeanne

 

 

 

 

 

photo jeanne

 

 

il a plu cette nuit

ici la pluie est tiède, exhale les odeurs ;

celle de l'iroko m'arrivait encore reconnaissable entre mille après toutes ces années

une odeur d'huile forte, cuite recuite qui pourrait ressembler à de l'huile de lin.

une odeur où l’Afrique me prenait à nouveau.

j'y étais encore, là dans ce matin-tôt

j'y étais encore, oh dieu combien de temps encore pour que j'oublie le bruit incessant des camions, ces allés retour entre les palmeraies et l'usine ?

crasseuse, elle déployait ses cheminées ses turbines ses ponts roulants ses chaînes ses escaliers de fer ses fumées

oui j'ai ce souvenir encore, des années après d'odeurs puissantes de graisse, d'essence.

il était 7h du matin déjà la chaleur s’écrasait sur la petite terrasse

pieds nus je n'osais bouger

je savais que je pourrai rester dans cette chaise longue toute la journée

attendre la fin du jour

attendre la lueur des phares

attendre que le ventilateur s'arrête

attendre que le bruissement frénétique des insectes cesse

il faut que je bouge

que je me lave que je déjeune

je n'ai jamais retrouvé le goût du thé au lait que faisait ma mère

là bas on me forçait à manger

je n'avais jamais faim je voyais bien que mon ventre se creusait

qu'un nouveau furoncle sortait sur ma jambe je prenais de la distance

j'aurai une cicatrice de plus je m'en foutais

je n'avais pas mal

c'était juste un cratère rouge et j'attendais qu'il mûrisse comme un fruit hideux et purulent .

la robe rouge vermillon se balançait sur le cintre, ma préférée

chaussures à hauts talons de la même couleur.

refermer ma boîte de pandore

poser un pierre énorme sur le couvercle

ou tout jeter à la mer

ne plus y toucher

ne plus y rêver

ne plus y croire

 

oui il fallait cela, ne plus y croire...

Partager cet article

Repost 0
Published by jeanne
commenter cet article

commentaires

Henri-Pierre 13/02/2017 19:04

Que tu y croies ou pas, les souvenirs t'assaillent au détour d'un chemin, ou d'un regard...
Ils ont toujours le dernier mot, nous habitent et nous ne les maîtrisons pas

jeanne 16/02/2017 08:45

je te crois mon cher ami
et certains je les laisse venir
pour un moment
un petit retour en arrière
vivant

gazou 09/02/2017 19:53

Faut-il regretter ces moments de nostalgie ? Je ne sais pas

jeanne 16/02/2017 08:43

je ne regrette pas
ils s'imposent à moi
font parti de moi
comme tant d'autres moments

Edmée De Xhavée 05/02/2017 09:35

Quelle jolie nostalgie pleine d'étranges senteurs et images... L'Afrique prend possession de bien des gens, je l'ai vu avec mon père qui n'en a jamais guéri... pour son plus grand bonheur!

jeanne 16/02/2017 08:42

une odeur
celle de l'iroko, ou une pinède chauffée à blanc
me ramène dans ce bout de brousse
jamais oublié

  • : Le blog de jeanne
  • Le blog de jeanne
  • : ... "mes seules certitudes sont les fleurs de l'amandier... la mer son rivage et les constellations d'étoiles.." MES PHOTOGRAPHIES NE SONT PAS LIBRES DE DROITS
  • Contact

Recherche